Just Cause 4





Imaginez dans votre futur proche une grande puissance armée a pris le pouvoir pour faire régner « l’ordre » dans cet univers qui est maintenant le vôtre. Comment ont-ils fait ? c’est simple, ils sont allés recruter des personnes vivant dans la misère leur promettant nourriture, argent et bien être en échange de leur service pour tuer, emprisonner et piller ceux qui ne souhaitent pas se ranger de leur côté ! Facile ! Tiens, ça me fait penser au publicité « L’armée recrute » que l’on peut voir partout en affiche ainsi qu’à la TV.

Pardon, ce n’est sans doute pas le message que souhaite faire passer les créateurs du jeu (Avalanche Studios) :p . Il s’agit en fait d’un groupe militaire : « la main noire » qui est dirigé par Gabriella Morales dont Rico Rodriguez essaie de faire plier à l’aide de mercenaires l’ayant rejoint. Le but de Rico est de trouver des réponses sur la mort un peu étrange de son père.

Le jeu se déroule dans un pays nommé « Solis » d’Amérique latine. Nous évoluons dans un monde ouvert. Et là attention ! Comme tous les jeux « ouvert » nous pouvons le comparer une nouvelle fois à GTA mais là franchement WHAOU ! Pour tout vous dire, GTA V j’ai installé la pille de DVD j’ai joué une semaine et j’ai stoppé. Là, le réalisme sur PC et les interactions avec le décor sont impressionnants, les bâtiments s’écroulent, l’herbe plie au passage des roues d’un véhicule. Cependant vous vous prendrez souvent pour spider man (je vous laisse découvrir pourquoi) ! Certes il y a beaucoup de paysages naturels mais tout est bien dosé !

Le gameplay est intuitif, les bugs graphiques sont vraiment minimes et chaque véhicule peut être utilisé. Si tu aimes le vol en hélicoptère, en jet, en Boeing ou le parapente ainsi que le Wingsuit tu vas prendre ton pied !

Les missions sont également sympas et variées puis comme toujours si tu veux faire ton rebelle et tout péter, Bah, c’est possible aussi !

Pour conclure, j’ai aimé ce jeu qui ne pas lassé au bout de quelques heures et qui pour moi met la barre bien plus haute que GTA V ! Si tu veux en plus te battre pour une « just cause » C’est le moment, à défaut de le faire plus souvent dans la vie réelle

 


Jurassic World Evolution





Bon et bien voila un jeu de gestion plutôt bien réussi qui est sorti le 12 juin 2018 des studios Frontier developments.

Ça faisait bien longtemps que je ne m’étais pas remis à un jeu de gestion mais ayant écouté les conseils d’un ami, je me suis dit : Allez! On tente!

Je ne suis pas un grand fan de Jurassic park bien que le tout premier film m’a bien fait vibrer lorsque qu’il est sorti en 1993. A 6 ans on panique un peu devant ces grosses bestioles! Mais ce film a été le premier et le dernier que j’ai regardé, sans doute pour ne pas être déçu des suivants! Souvent de plus en plus mauvais avec le 2, le 3, le 4, le 5 etc … Stop!! L’idée a été bien plus qu’usée …

Bref revenons en à ce jeu. Allez hop on démarre le pc et on lance le jeu puis là…

On crée son parc! Gné!  Je me suis dit « pfffiiuuu » il va falloir lire tout plein de choses: à quoi servent les batiments? Comment on fait venir du monde pour qu’ils puissent admirer ces gros dinos?  Et là surprise, tout était simple, bien fait et intuitif. Bon ok … J’ai cherché sur internet comment soigner mes bêtes quand ils se mettent à éternuer. Heu … non ils n’éternuent pas … Ils chopent de gros virus et quand ils se font des bisous ils les refilent aux autres et la … plus de dinosaures … tous morts … Mais ce problème a été vite réglé en leur faisant des « picouses » 🙂 Vivent les médocs!!! Non, je rigole!

Bon après quelques soirées (trois, je crois) et quelques heures, j’ai eu l’impression de tourner un peu en rond, seul les maps changent et l’on accède à quelques batiments en plus. Mais rien de transcendant apres 6, 7 ou 8 heures de jeu.

Et là, mon esprit psychopathe se réveille (je ne suis pas le seul je pense). J’ai eu un flash! LES SIMS! Les tout premiers bien sûr. Un sims qu’on laisse se noyer dans une piscine, une maison qui prend feu avec nos personnages à l’intérieur ou bien un personnage coincé entre quatres murs durant quelques jours. Hummm …

Le flash terminé, je me suis dit: et si je faisais plein de dinosaures carnivores dans un enclos et là … oups j’enlève un mur et … Vive la liberté!!! Puis on admire nos bêtes se balader au milieu des visiteurs. Je vous laisse imaginer la suite 🙂 . Ca m’a occupé une heure de plus et voila terminé!

Pour résumé, ce jeu vous fera passer quelques soirées. Il n’est pas trop mal et sans bug visible. Il mériterait sans doute un gameplay un peu moins simpliste. Ce que je n’ai pas compris c’est le « interdit au moins de 16 ans » … Plus marketing qu’autre chose car oui, on voit parfois des gens se faire dévorer, mais c’est loin d’être un jeu d’horreur, sinon « les sims » devrait devrait être interdit au moins de 18 ans.

Sur ce, bon jeu!

 


Far Cry 5





Un des jeux les plus attendu de ce début  d’année 2018 après « God of War » (Eh oui, Kratos les a bien eu ) il s’agit du dernier né d’Ubisoft « Far Cry 5 ». Bon je ne vais pas jouer à ma « Geek » de base mais j’avais joué aux deux précédents opus sur ma X360 donc j’étais assez contente de retrouver le côté atypique et dépaysant de ce jeu .

L’histoire se déroule au fin fond de l’Amérique profonde dans un coin paisible du Montana, où tout est entouré par la nature et la beauté des paysages … un petit coin de paradis quoi. Jusque-là, rien de très « exchitant ». Un habitant charismatique et fanatique nommé Joseph Seed se dit en connexion profonde avec Dieu alors il décide d’enrôler plusieurs habitants-moutons dans sa secte pour contrer l’Apocalypse. Et il faut dire, qu’il n’y va pas avec le dos de la cuillère, franchement la Bible c’est un peu le cadet de ses soucis ! Il pratique la violence, l’humiliation, le perçage des yeux, le non-consentement pour grandir ses rangs et le lavage de cerveau. Alors VOUS, petit policier fraichement débarqué, vous essayez d’arrêter avec votre équipe de bras cassé ce taré mais pour votre première mission, vous merdez royalement. Alors vous vous retrouvez seul(e) dans « ce monde ouvert » à essayer de créer une Résistance !!! Et bim ça c’est l’intro !

Pour le reste, bon je n’ai pas l’œil aiguisé d’un gamer fan de la saga, donc oui il y a des soucis avec l’intelligence artificielle, oui c’est marrant que les gens que nous liquidons, ressemble à des poupées de chiffons et qu’ils flottent les pieds en l’air (moi perso je trouve ça trop marrant, faites des tas de morts c’est encore plus fun !). Oui c’est vrai, le jeu est redondant, si tu es fan tu retrouveras les mêmes choses que sur les précédents, mais attendez les gars, comment nous pouvons reprocher à Far Cry de faire du Far Cry ? Si tu voulais un renouveau ou tout autre chose, achètes un autre jeu et là tu verras autre chose !

Bref, moi j’ai aimé le scénario que j’ai trouvé couillu ! Parler du fanatisme religieux dans un jeu donne un côté malaisant et par conséquent proche de notre réalité. Mais il aurait fallu aller encore plus loin et essayez de rester sur leur première ligne de conduite pour ne pas trop s’écarter du droit chemin au fur et à mesure. Les méchants sont méchants et ça c’est cool,ils font bien leurs jobs sinon je retourne à mes licornes et je joue à un Animal Crossing ( bon c’est quand même le culte de l’enlèvement d’enfant donc c’est pas mieux !). Ce que j’ai bien aimé aussi c’est que nous pouvons choisir le sexe de notre personnage ainsi que son physique (ça c’est mon côté Sims) et surtout t’es un peu libre de faire ce que tu veux dans ce monde, t’as des missions c’est vrai mais tu les fais dans l’ordre que tu veux ! Tu peux te faire aussi des copains, car tu sauves des gens donc tu peux leur demander de faire ton sale boulot, c’était un peu ça la Résistance ! Et surtout, tu peux avoir des toutous-copains et moi là j’ai été conquise WAouhhhh !

Alors oui, Far Cry reste classique pas de nouveauté réelle sous le ciel d’Ubisoft. Le jeu s’essouffle au fur et à mesure et la qualité du scénario et le open world se détériorent. Les clichés sont présents et à force de trop vouloir prêcher le renouveau Ubisoft s’est manqué (comptez 20h de jeu quand même !). Mais si tu es un Noob comme moi et que tu n’as jamais touché à un des jeux vas-y tu ne le regretteras pas ou préfère-lui le 3…  Et si t’es un fan chevronné passe ton chemin ! Tu seras déçu !

Mais bon comme d’hab c’est à vous de voir 🙂


OKAMI





Bon je dois bien l’avouer, je ne suis pas ce qu’on pourrait appeler une experte en jeux vidéos.  J’ai mes connaissances mais de là à parler de techniques ou des bugs qui énervent tous les informaticiens … non vous ne découvrirez pas ce genre de précision dans mon article ! Je suis désolée pour tout ceux et celles qui s’attendaient à un article qui traite en profondeur d’un jeu … Bref, je vais rester dans le côté « naif » et je vais plus parler de mon ressenti.

Aujourd’hui, je vous parle du jeu « Okami HD » sortie sur PS4, XONE et PC en décembre dernier. Oui, je sais il est sorti sur PS2, WII et PS3, bon je vous l’avoue … personnellement je ne le connaissais pas et j’ignorai tout ça ( donc ne soit pas honteux petit geek en herbe  si t’es pas au courant ! )

J’adore le graphisme, les estampes japonaises, Hiroshige et Hokusai…. alors c’est logique que des connaissances m’ont dite  » Clémence , ce jeu est pour toi !  » N’ayant pas de PS4 ni de XONE, je me suis dirigée vers la version PC. Premier contact, l’histoire ! 

Il y a plus d’un siècle,  un loup blanc nommé Shiranui a aidé un guerrier prénommait Izanagi à mettre fin à une terrible malédiction. Celle  du dragon à huit têtes !  Shiranui y perd la vie mais devient un héros et, lui et Izanagi furent tous deux vénérés par les villageois depuis ce jour. 100 ans plus tard, quelqu’un ( beh oui je vais pas t’apporter la soluce directe ! ) brise le sceau de la cave, libérant la colère du dragon.
Face aux ténèbres qui envahissent le Nipon, Sakuya l’Esprit des Forêts se met a prier pour ressusciter la déesse du soleil, Amaterasu, surnommé jadis Shiranui par les humains. Aidé par un esprit très très bavard « Issun l’artiste errant »  Amaterassu parcourt à nouveau le Nippon pour y apporter sa lumière divine.

T’as rien compris ? … Tsss eh oui c’est un jeu qui parle de légende, de l’amour des grands espaces dans un monde ouvert à la Zelda ! Désolée pas de Call of ou de Wolfenstein cette fois-ci, je vais vous parler de poésie ! Si tu aimes la culture japonaise, les contes et leurs mythologies, Okami va répondre à tes attentes ! Ici, pas de gros fusils, de bombes ou de grenades, la seule arme présente c’est un pinceau ! Oui t’as bien lu ! Un pinceau ! Avec lequel tu peux te défendre, peindre des étoiles et fracasser des pierres ! Attends tu n’as pas encore compris ? Quand je te parle de poésie, je veux surtout te parler d’art pictural! En fait, quand tu joues à Okami, tu participes à une oeuvre d’art. Toute la luminosité des estampes japonaise la légereté du trait … mais pas que il y a aussi cette rugosité !  Voilà Okami c’est ça, une évasion, une valse de couleurs, un souffle de beauté !

En un mot …  un chef d’oeuvre du jeu vidéo ! Mais avec un public plutôt restreint ….

T’aimes Myazaki ? Hiroshige ? Hokusai ? Le Japon ?  La nature ? Dessiner ? Et la calligraphie ?  Ne passe pas à côté !

Alors désolée, mais moi perso , Shiranui m’attend, je vais explorer toutes les palettes de couleurs et vous laissez peut être avec l’envie de nous rejoindre !

Allez à plouch 😉