Vous aimez l’électro swing ? Les musiques de Chinese man , Guts ou Parov Stellar ? Vous ne pouvez pas passer à côté de ce duo bordelais  » Smokey Joe & the kid  » ! C’est enjoué, entrainant et swing de chez swing ! Un joli coup de coeur, pour un groupe qui va faire parler de lui ( j’en suis sûre ! ) ET un petit plus, des clips très travaillés, esthétisés et une jolie théâtralisation qui peut faire penser au film « Bronson » ! 

Des pépites à vous de juger 😉

 

 






“Smoke’em Out”  de Cocorosie est une chanson bien plus engagée que les autres. Vous n’êtes pas sans savoir que la maison blanche héberge un nouvel habitant, c’est de lui dont elles nous parlent!

Ce titre explique leur vision de cette nouvelle investiture … Nous retiendrons cette phrase : « Got children and wives waving forks and knives » nous rappelant que des millions de personnes continuent à mourir de faim. Leur destin ne sera sans doute pas plus radieux avec un homme souhaitant fermer les frontières pour nourrir uniquement « sa » propre famille déjà bien grasse.

Voici donc en écoute ce morceau, départ vers un 7ème album ?!

 






Déjà entendu en live, il y a 2 ans et des poussières au Connexion Live sur Toulouse, ce jeune DJ de 17 ans nous montre une maturité incroyable avec cet EP.

D’abord, il y a une atmosphère fantasmagorique qui vous envoûte dès les premiers sons, elle vous fait voyager et elle vous touche au plus profond de votre âme ( ça vous met les poils ! ) … Et puis, il y a cette voix féminine pouvant faire penser un peu à celle Bianca Cassady … 

En somme, tous les ingrédients pour commencer l’année en douceur et vous faire planer dans les cieux de l’hiver.

Prodigieusement bon !

 






Comme beaucoup Vianney était attendu au tournant pour son nouvel album, quand on a eu le succès qu’il a obtenu pour le précédent c’est logique que l’on se montre un peu plus exigeant !

Et malheureusement pour lui, cet album est peut être un peu plus émouvant que le précédent mais il est dans la même continuité voire la suite logique … pas de prise de risque donc, un album bien ancré dans le système de la variétoch française, en gros ça sent la machine à fric et un point c’est tout.

Et c’est bien dommage, car le garçon aux faux airs d’un bobo UMP, il en a du talent ! Une jolie composition et une belle plume, très organique … mais bon au final c’est moins percutant en écriture qu’un Julien Doré et musicalement ça ressemble à du Christophe Maé….

Alors, oui il aura une ou plusieurs Victoires de la musique, encourageant le système a produire des artistes qui feront de la bonne soupe commerciale à midinette alors qu’ils en ont du talent.

Il parait que Vianney a fini cet album en 11 jours … ah oui ? Comme Maitre Gims, tiens donc ! 

Cher Vianney, rentre en studio, repose toi entre deux tournées , travaille pendant 2 ou 3ans  et reviens nous avec une jolie surprise qui te ressemble et qui ne soit pas une copie conforme à la soupe actuelle ! 

Allez sur ce  bisounours parce que je t’aime bien quand même !

 

 






Et bien voila une pépite! A 24 ans elle sort un nouvel EP  et on en redemande déjà !

Vous avez peut-être déjà entendu la chanson « Come » dans une pub … On vous laisse trouver cette fameuse publicité, chez nous, pas de TV ! Mais avec ses 3 nouveaux titres : « city », « son of sun »  et « dynabeat » elle nous prouve une nouvelle fois que la démonstration de son talent ne fait (sans doute) que commencer. POP, une pointe de  soul et une ambiance musicale parfaite, cette oeuvre est à écouter ou réécouter !!

 






Depuis plus d’un an, j’attendais ce nouvel album de Bruno Mars ! Il est clair les précédents albums étaient du pure funk qui donnait envie de bouger son popottin sur n’mporte quelle piste. Il nous avait séduit avec son duo avec Mark Ronson, un clip, une gestuelle, un côté old school qui donnait un tube tonitruant !

Et là …  à l’écoute de ce nouvel album, le soufflé est complètement retombé …. Il est vrai que certains titres se démarquent comme 24 K Magic ou Versace on the floor mais le reste est plat et plutôt décevant … L’empreinte de Mickaël Jackson est trop présente ce qui donne comme une impression de déjà vue.

De plus, avec juste 9 titres pour cet album, nous sentons la vague marketing qui arrive pour faire naitre dans quelques mois, 9 autres albums en éditions différentes avec des visuels de toutes les couleurs et des titres inédits …. en espérant qu’ils soient plus accrocheurs !

Seul point positif, Bruno Mars est un artiste de scène, je lui souhaite de donner du boost avec sa scénographie, ses chorégraphies et ses costumes de toutes les couleurs durant ses concerts !

A vous de voir !!!

 

 






Troisième opus de la belle danoise, « Citizen of Glass » est encore meilleure que les précédents qui étaient DEJA d’une beauté sans nom. Agnès Obel a la recette, non elle a le talent et surtout la preuve qu’elle est la seule dans son art.

Entre les sonorités d’un piano classique et les quelques notes d’électro ( ou est-ce le contraire ? ), cette fée nous ensorcelle encore une fois !

Un chef d’oeuvre, Une évidence !

 






De-Phazz créé en 1997, originaire de Heidelberg nous emporte, avec « Prankster Bride », dans leur univers soul/jazz.  Ce 14 ème album toujours aussi excellent reste (en gros !) dans le même style que les précédents. Cependant vous y trouverez sans doute quelques surprises musicales qui nous ouvrent sans doute les portes au style de leur 15ème album, qui sait !

 

 






Tryo revient avec leur nouvel album « Vent Debout ». Un groupe qui a toujours eu des paroles engagées mais qui semble prendre de moins en moins de risque dans leurs textes.
Cependant avec leur morceau « souflet » , ils n’hésitent pas à critiquer la politique actuelle de la France toujours dans la bonne humeur.

Si vous avez aimé les derniers albums de Tryo alors ça sera toujours le cas, les rythmes et la musique restent quasi les mêmes.
Le morceau Watson de cet oeuvre est bien entendu dédié à Paul Watson, activiste engagé pour la nature et la protection des océans avec son association sea shepherd. J’en profite pour vous donner le nom d’un de ses livres: Manuel de l’éco-guerrier.

En résumé, Tryo reste toujours un groupe mythique nous transmettant à chaque fois leur joie de vivre, leurs idées de rassemblement et de tolérance.  Voici donc l’album de tryo à écouter sans modération.






Trois ans d’absences après son succès « Love », Julien Doré revient avec son nouvel album  » & » qui semble « mystérieux » et « énigmatique ». Cet été , son titre « Le lac » avait fait le buzz car le chanteur avait invité dans son clip la star américaine Paméla Anderson.

Bref, toutes ces informations sont sympathiques et pertinentes ( peut être ? ), mais la question d’aujourd’hui c’est :  alors ce dernier opus, est-il aussi bon que le précédent ? 

Je dirai que c’est un cookie mi-cuit, il n’est ni mauvais et il n’est ni bon. Je m’explique, au niveau des arrangements musicaux il n’y a rien de nouveau, le fantôme de « Love » plane un peu trop à mon goût sur ce nouvel album où nous avons souvent l’impression d’entendre la même chose. Par ailleurs, certains arrangements font penser lourdement à la musique de Sébastien Tellier … 

A mon avis, le pop-electro, c’était bien mais le changement ça serait pas mal ! Surtout, venant d’un artiste aussi talentueux que Julien Doré, il aurait pu se mettre un peu en danger et proposer quelque chose de plus nouveau !

Heureusement, il y a du bon ! Des textes poétiques et une interprétation susurré qui donne une impression de crooner qui colle à la peau de l’artiste. Certains morceaux donnent envie de se blottir contre l’être aimé, en buvant un verre de vin devant un paysage d’une beauté sans nom ! Oh c’est fou, quand vous achetez l’album, vous avez droit à un dvd avec des beaux paysages …. pas fou le Julien !

Pour résumé, c’est un bel album doux, planant, mélancolique et mystérieux … mais qui manque de peps et de rock’n roll !

A vous de voir ! 

PS : Si vous voulez faire une idée en live, Julien Doré sera en concert à Metz et au Rockhal en avril 2017.

 






Discrète et pleine de simplicité, Norah Jones nous revient après 4 ans d’absence avec le très jazzy « Day Breaks » ce 7 octobre. Si ses dernières créations étaient plus entre le folk et la country , pour celui-ci elle est revenue à ses premiers amours le piano jazz délaissant le son de la guitare.

Et quelle idée de génie ! 

Entourée de maitres du jazz comme Wayne Shorter au saxo, le batteur Brian Blade et l’organiste Lonnie Smith, Norah Jones nous séduit avec son timbre suave et nous rappelle son premier succès Come away with me . Mais ce n’est juste qu’un rappel car ses textes sont  plus matures, plus passionnées et plus politiques. Contemporaine certes mais elle nous fait le plaisir de reprendre des pointures comme Duke Ellington, Neil Young ou Horace Silver.

Et comme le disait très justement Oscar Wilde  » la meilleure façon de résister à la tentation c’est d’y céder «

Alors vous savez ce qu’il vous reste à faire ^^






Entre Feist ou Yael Naim, Laura Gibson nous embarque dans une aventure pop folk intimiste.  Si elle a collaboré il y a peu, avec le DJ français The Avener avec le titre « You belong » ,  son album et surtout sa version originale sont bien meilleures !

Une voix touchante, un univers musical bien marqué, rien à envier au monde de l’électro !

A découvrir sans limite !