Our Services

We provide the best services

Architectural Design
ARCHITECTURAL DESIGN

Lorem Ipsum is simply text of the printing and typesetting industry. Lorem ipsum has been dummy.

Interior Design
INTERIOR DESIGN

Lorem Ipsum is simply text of the printing and typesetting industry. Lorem ipsum has been dummy.

Lighting Design
LIGHTING DESIGN

Lorem Ipsum is simply text of the printing and typesetting industry. Lorem ipsum has been dummy.

Our Portfolio

Recent Projects

Business Resource
RESIDENTIAL DESIGN

Business Solutions

Business Consulting
COMMERCIAL DESIGN

Consultant

App Development
HOUSING PROJECT

Online Store

Marketing Strategy
GLASS ART IN LONDON

Digital Marketing

Testimonials

What clients are say

"You guys are legendary! You guys are great and having amazing support & service. I couldn’t ask for any better. Thank you!"

Olivia Kevinson
Olivia Kevinson Founder

"You guys are legendary! You guys are great and having amazing support & service. I couldn’t ask for any better. Thank you!"

Mitchell Harris
Mitchell Harris Financer

"You guys are legendary! You guys are great and having amazing support & service. I couldn’t ask for any better. Thank you!"

Julia Cloe
Julia Cloe Sales Manager

Recent Updates

Our Latest News

Nickel Boys

Jetez-nous en prison, nous continuerons à vous aimer… Mais ne vous y trompez pas, par notre capacité à souffrir nous vous aurons à l’usure, un jour nous gagnerons notre liberté. Non seulement nous gagnerons la liberté pour nous-mêmes, mais ce faisant nous en appellerons à votre coeur et à votre conscience et ainsi nous vous gagnerons aussi et notre victoire sur double ».

Martin Luther King

Nous sommes aux États-Unis dans les années soixante encore en pleine ségrégation, le jeune Elwood Curtis est un jeune afro-américain, il vit avec sa grand-mère Harriet dans la ville de Tallahassee en Floride. Abandonné par ses parents, Curtis garde l’espoir de jours heureux en écoutant les vinyles de son idole : Martin Luther King. C’est un jeune homme droit, bon élève, idéaliste et bien élevé. Son rêve ? Fouler le sol de l’université et entreprendre de longues études. Après tout, il est doué et il y croit ! Malheureusement, (et comme très souvent à cette époque) il se voit victime d’une erreur judiciaire qui stoppe net ses projets. Il est envoyé en Floride dans une maison de correction pour mineur : la Nickel Academy.

Sous ces airs de belle institution aux façades propre, cet établissement cache de terribles secrets : corruption généralisée, sévices, tortures, meurtre et viols sur ses jeunes pensionnaires… et quand on a la peau de couleur noire le traitement est le pire de tous. À la Nickel Academy, tu sais quand tu y entre, mais jamais quand tu vas en ressortir et surtout de quelles manières. Malgré la violence omniprésente, ce lieu sera la rencontre entre deux adolescents Elwood Curtis et Jack Turner. L’un idéaliste et l’autre fataliste. Mais, l’un comme l’autre ont une colère sourde et une terrible rage de vivre.

Et là ou le roman est encore plus glaçant, c’est lorsque l’on découvre que Colson Whitehead s’est inspiré de la véritable Dozier School for Boys. Cette maison est restée ouverte pendant 111 ans et elle est connue pour avoir utilisé des châtiments corporel, viol, torture et meurtre sur ses jeunes pensionnaires et ce jusqu’en 2011.

Ce roman nous dévoile le destin brisés de ces jeunes hommes noirs, cette soumission rendue presque banale au fil des générations parfois avec quelques notes d’espoir. Encore une fois, l’auteur montre une écriture, habile, intelligente et sans fard sur l’Histoire afro-américaine. Une partie de l’histoire encore une fois cachée qui peut nous faire comprendre la montée de rage actuelle.

Ce livre a reçu le prix Pulitzer, c’est une lecture coup de poing et nécessaire pour ne pas les oublier et pour ne pas oublier que l’homme restera toujours un loup pour l’homme.

Poignant.

Nickel Boys de Colson Whitehead

Edition Albin Michel

Parution : 19 Août 2020

L’Année de Grâce

Nous avons tous un rôle à jouer sur terre. Et j’ai bien l’intention de tenir le mien, si minuscule soit-il.

Dans un univers dystopique ou se côtoient habilement Hunger Game, la Servante Ecarlate et sa Majesté des Mouches, « L’Année de grâce »  nous parle d’une société patriarcale qui dicte aux femmes leur moindre faits et gestes.
Nous suivons la jeune Tierney qui est prête à partir pour son année de Grâce. Dans ce monde, toutes les jeunes filles de 16 ans doivent y partir, pour y trouver quoi ? Elles ne savent pas car c’est défendu d’en parler, c’est interdit. Ce qui semble certain, c’est que ces jeunes filles sont vues par leur communauté comme dangereuses, il y aurait une forme de magie qui émanerait d’elle et qu’il faut éradiquer au plus vite durant cette colo pas comme les autres. Euh « colo » ? Pas vraiment, les jeunes adolescentes sont exilées sur une île dans un campement de fortune en pleine nature sauvage ou elles doivent se débrouiller par leur propre moyen. Bon, vous vous dites que ça ne va pas trop leur faire du mal, que c’est juste une petite colo à la Koh Lanta pour leur apprendre à vivre à ces gamines … Seulement dans la forêt, il y a des braconniers qui les attendent pour les chasser comme des biches ! Et comme un concours de TV réalité , celles qui survivent gagnent … à rentrer chez elles et à se plier aux règles de leur société (waouh super comme lot ! )

Bon, vous l’aurez compris, Tierney étouffe dans cette société alors cette année est comme un renouveau pour elle et surtout un espoir. Naïve, elle pense qu’une fois là-bas entre femmes et sans hommes le féminisme et l’entraide triompheront… Bah non et elle en fera l’amère expérience.

Sous fond de critique de notre société et de féminisme, ce roman jeunesse (qui n’en est pas vraiment un) interroge les relations entre femmes et ce besoin de pouvoir qui rôdent depuis des décennies dans notre monde.

Habile, intelligent et addictif, je vous recommande ce roman pour vos longues soirées d’hiver qui finira sans aucun doute sur nos plateformes ou sur la toile !

L’Année de Grâce de Kim Liggett

Edition Casterman

Roman Jeunesse

Parution : 07/10/2020

Covid 19





(cliquer pour agrandir) 

Encore un article sur le covid et des stats ! Mais cette fois nous l’avons créé nous même avec des données brutes officielles que nous avons mises en forme.

Nous pouvons faire parler les chiffres et nous pouvons les manipuler comme on le souhaite.

A la découverte de ces résultats nous avons eu la confirmation de nos pensées. On nous prend pour des « c**s » ou « débils » confinement ou pas, fermeture des lieux culturels ou pas, interdictions de vous rassembler ou pas, punitions financières ou pas de la part des états, finalement rien ne change …

Sortez vos loupes pour voir le nombre de morts en fonction des infections !!

HHHaaaa c’est super grave vous allez mourir le nombre de cas positifs augmente de jour en jour !! faites vous tester et vacciner !!

HHaaaaa restez chez vous et ne voyez plus personne et surtout n’ayez plus aucun contact, surtout si c’est pour critiquer ceux qui vous gouvernent !!

Et surtout, cache ton visage. En faite, c’est juste parce que nous ne voulons plus voir vos têtes et finalement, le masque c’est bien, vous n’aimez pas le porter donc, de vous même, vous n’allez plus dans les lieux où l’on vous demande de le porter.

Bref … faites vous votre avis. Le notre est déjà fait depuis mars 2020 en laissant les cassos se jeter sur le PQ et les pâtes et en voyageant à moindre frais car les prix baisses de plus en plus dans les hotels, resto etc …

Merci Cultureinfo pour ces stats. Le code et le lien du fichier sont libres pour tous ici : https://www.facebook.com/cultureinfo/posts/799167410833563

En bleu: le nombre de nouveaux cas par jours (monde entier)
En orange: le nombre de morts par jour (monde entier)


Des Gens Bien

Dans un quartier sud de Boston, là où une soirée en ville rime avec quelques parties de bingo porteuses d’espoir quand le salaire mensuel suffit à peine à couvrir les factures du mois écoulé. On y fait la rencontre de Margaret Walsh, qui est menacée d’expulsion et cherche désespérément à obtenir un sursis. Lorsqu’un vieil ami du quartier refait surface et revient s’installer dans la partie chic de la ville après une fulgurante réussite, Margaret espère qu’il sera son billet pour la liberté. Un univers entre cruauté et réalité, mensonge et manipulation. Une pièce universelle dans la lignée des œuvres de Ken Loach ou encore Arthur Miller.

La pièce est jouée par les élèves de l’atelier amateur du jeudi du LabO Théâtre.

Le spectacle est gratuit, mais il faut réserver car la jauge est limitée à cause du Covid 19.

​​​​​​​Port du masque obligatoire pour les spectateurs.

 

Tarif : Gratuit

Réservation sur le site : https://theatre-luxembourg.com/spectacles/

Jauge limitée.

Port du masque obligatoire pour les spectateurs.

Lieu : https://theatre-luxembourg.com/contact/

Dates :

24 et 25 septembre de 20h à 22h

27 septembre de 14h à 16h

SURPRISE PARTY

Jón Gnarr, humoriste, comédien et bassiste punk est élu maire de Reykjavik, la capitale de l’Islande, après avoir créé un parti satirique avec un groupe d’artistes anarcho-surréalistes. Le programme de ce rassemblement de stars du punk islandais baptisé « Le Meilleur Parti » énumérait des propositions telles que : introduire un ours polaire dans le zoo de la ville ; abolir toutes les dettes ; construire un Disneyland dans l’aéroport avec entrée gratuite pour les habitants de Reykjavik et séance photo avec Mickey Mouse offerte pour les personnes en recherche d’emploi. Une mention à la fin de cette liste précisait : « nous pouvons faire encore plus de promesses que les autres partis parce que nous n’en tiendrons aucune. »
Surprise parti s’inspire de l’histoire de cette élection et montre comment, dans un contexte de crise économique, un groupe d’artistes s’est immiscé dans un système politique englué dans des logiques de partis, avec l’ambition d’en déplacer les codes, de le déconstruire de l’intérieur.

La pièce est jouée par les élèves de l’atelier amateur du lundi du LabO Théâtre.

Le spectacle est gratuit, mais il faut réserver car la jauge est limitée à cause du Covid 19.
​​​​​​​Port du masque obligatoire pour les spectateurs.

 

Tarif : Gratuit

Réservation sur le site : https://theatre-luxembourg.com/spectacles/

Jauge limitée.

Port du masque obligatoire pour les spectateurs.

Lieu : https://theatre-luxembourg.com/contact/

Dates :

18 et 19 septembre de 20h à 22h

20 septembre de 16h à 18h

27 septembre de 19h à 21h

 

NORMALITO (SUIVI DE) ET PUIS ON A SAUTÉ !





COUP DE CŒUR DU LabO Librairie

Normalito de Pauline Sales
Edition Les Solitaires Intempestifs
13 euros
En vente dans notre librairie : https://theatre-luxembourg.com/produit/normalito-suivi-de-et-puis-on-a-saute-de-pauline-sales

Lucas, 9ans, souffre de ne pas être un enfant singulier. Il n’est pas HP (comme sa mère aimerait), il n’a pas d’handicap, il n’a pas les troubles du dys, il ne vient pas d’un pays en guerre, il est blanc, il est dans la moyenne niveau intelligence, ni trop bon, ni trop mauvais … il est juste normal. Un jour, sa maîtresse d’école leur demande comme exercice d’imaginer un Super-héros. Lucas sera Normalito, le Super-héros qui rend les gens normaux ! Car il juge que dans sa classe, il y a de moins en moins d’enfants normaux, il se sent oublié … Alors il se durcit et il se met en colère pour faire entendre ses idées pour qu’on l’écoute … , il hurle, il met le bazar, il crie … mais personne ne veut vraiment le comprendre à part la petite Iris, l’enfant zèbre, qui aimerait tant être normale. Drôle de duo qui commence à naître alors que tous les opposent. Deux familles, deux univers, deux mondes, deux manières de vivre, laquelle est la plus normale ? Est-ce bien « normal » de se sentir mieux chez les autres que chez soi ? La communication étant rompue entre les enfants et les parents, les enfants partiront et ils rencontreront Lina, la Dame-monsieur pipi de la gare. Lina, elle, elle ne juge pas, elle écoute.
Cette fable contemporaine aborde la tolérance, l’empathie et elle met en lumière cette peur de l’autre, cet autre que nous ne voulons pas comprendre. Le texte est rythmé, intelligent et terriblement touchant.
Un joli texte jeunesse à découvrir.


L’IMPROVISATION NE S’IMPROVISE PAS





Coup de cœur LabO Librairie
L’improvisation ne s’improvise pas d’Alain Knapp

Edition Actes Sud
Prix : 20 euros
En vente dans notre librairie : https://theatre-luxembourg.com/produit/limprovisation-ne-simprovise-pas-de-alain-knapp/

#theatre #improvisation #methode

Ce livre est à la fois un recueil d’entretiens détaillés sur la pratique de l’improvisation et un livre-méthode ou Alain Knapp nous donne les clés de l’improvisation libre et créative. Pour lui, nous sommes toutes et tous des improvisatrices ou des improvisateurs dès l’enfance. Enfant, nous adorions nous raconter des histoires, nous déguiser et devenir à un claquement de doigts une nouvelle personnalité fictive. Alain Knapp parle de « théâtralité primitive »… Mais alors , il semblerait que l’improvisation serait quelque chose de innée et qu’il n’existerait pas de technique particulière ? Que nenni, si nous restons dans cette « théâtralité primitive », nous fermons l’accès à la « théâtralité artistique » et les spectateurs ne croiront pas en nos histoires. Le jeu pour le jeu n’est pas la solution, il faut quitter cette forme de jeu narcissique ou arrêter de se regarder trop le nombril et cesser le cabotinage pour aller vers l’art.
L’art, c’est vers cette forme qu’ Alain Knapp nous embarque, grâce à sa méthode et ses exercices, l’acteur improvisateur peut acquérir une technique et libérer toute son expression artistique.
La plupart de ses exercices sont ponctués de contraintes simples afin de devenir créatif. Par exemple, il donne l’exercice de la porte. Nous devons aller chez quelqu’un mais la porte reste close. Alors que faire, si l’improvisateur ne fait que sonner, constater l’absence et partir, cet exercice n’a pas de sens. Alors que s’il casse la porte, ou s’il l’explore, ou s’il se demande dans quel lieu il est, il créait un début de proposition et là , il y a jeu.
C’est vraiment un livre intéressant parfois un peu intellectuel (c’est un universitaire) mais tout de même accessible. Au niveau des exercices, il y a beaucoup de poésie du quotidien dans la plupart qui partent de situation et de contraintes simples. Vous pouvez vraiment, vous amuser et vous approprier les exercices. Ce livre n’est pas que pour les improvisatrices et improvisateurs, les clowns, comédiens et marionnettistes pourront trouver de la matière. Chacun sa route et chacun son chemin dans le monde de l’improvisation !
Alors comme le dit Alain Knapp : Servez-vous et amusez-vous !


PAR LE BOUT DU NEZ

Chronique du LabO Librairie :

Par le bout du nez d’après « El Electo » de Ramon Madaula, Matthieu Delaporte et Alexandre de la Pattellière.

Edition : L’avant-scène théâtre
Prix : 14 euros

En vente dans notre librairie : https://theatre-luxembourg.com/produit/par-le-bout-du-nez-de-matthieu-delaporte-et-dalexandre-de-la-patelliere

#theatre #rentree #paris Théâtre Antoine François Berléand François-Xavier Demaison

Imaginez les élections présidentielle, la France a élu un nouveau président et celui-ci est pressé par le temps. Dans 1h il devra faire son fameux discours d’investiture.
Malheureusement pour lui (et heureusement pour nous), cet homme est touché par une brutale démangeaison horrible du nez dès qu’il commence à clamer son discours. Son visage change, il fait d’horribles grimaces et il en devient … ridicule. Stressé déjà par sa future fonction et surtout par le regard des médias, des politiciens, des citoyens et du monde entier, cet homme ne sait plus quoi faire pour ne pas perdre sa crédibilité. Alors il consulte un oto-rhino, pensant que c’est une maladie et qu’avec des cachets la sensation disparaîtrait (comme par magie !). Mais le diagnostique tombe, d’après le médecin,son problème n’est pas physique il est psychologique !
Il se voit donc obliger de faire appel à un psychiatre dont les compétences ne sont plus à prouver alors que celui-ci rejette tout ce qu’il touche de près ou de loin à la psychanalyse. Malgré tout, le temps est compté et ils n’ont qu’une heure pour trouver LA solution pour que ce président ne passe pas pour un crétin devant la France entière. Outre la méfiance, le président se voit obliger de faire confiance et de s’allonger pour sauver son honneur. Alors, il se confie, il partage son enfance et les secrets difficiles refont surface.
Mais qui aura le dernier mot entre ces deux hommes empreints de pouvoir et d’une sacré joute verbale ?
Cette adaptation espagnole est signée des deux auteurs du Prénom, vous ne retrouverez peut être pas le même rythme et la même générosité au niveau du texte mais j’ai passé un agréable moment à lire cette séance psy. Le texte est drôle, bien écrit, les personnages sont bien dessinés et attachants, malgré quelques petites longueurs parfois ici ou là. La pièce sera représentée au Théâtre Antoine du 8 septembre au 31 décembre 2020 à Paris campé par les excellents François-Xavier de Maison pour le rôle du Président et François Berléand dans le rôle du psychiatre, un joli duo qui apportera sans doute plus de rythme à ce texte manquant parfois un peu de pep’s.

A lire pour se divertir au bord de la piscine ou à aller applaudir à la rentrée.

Notre belle santé !





Dans certains pays où l’ou vous fait croire que le système de santé, de retraite et de chômage est le meilleur au monde, les choses semblent bien différentes. Mais où part votre argent que vous donnez chaque mois à vos gouverneurs ? Nous, nous pensons savoir, directement dans d’autres investissements bien plus lucratifs qui leurs permettent de nourir leurs amis, qui leur donnent ensuite des petits avantages tout au long de leur petite vie. Pour faire fuctifier leur petit cercle vertueux, pour eux !

Ou sinon, petit conseil, laissez faire un enfant de 4 ans, il gérera sans doute mieux la situation et même un pays, il aura bien plus d’enpathie. Cet enfant, lui, fera en sorte que le monde tourne mieux et que les gens soient plus heureux, en bonne santé et gardent l’envie de partager.

Il »S » vous avez prévenu ! Vous les avez entendu ? C’est cool ! à dans 1 ans et tout le monde aura encore et encore oublié ! D’un coté les « cons », de l’autre les « connards ». « Votez » …

Orelsan (orelsan):

 

Infirmiers (orelsan):

Avocats (orelsan):

Infirmiers (orelsan):

Etat d’urgence Ugo DESS:

Médecins (soprano):

Infirmiers (Angele):

Urgences à Valence:

Urgences:

Balance ta blouse:

Il y a urgence:

Psychiatrie en detresse:

Les tenues blanches St Malo (Sinsemilia) :

Pourvu qu’on soit tous unis:

Et pour conclure en beauté !

Et sans doute d’autres encore !


LE virus !!





Le virus !

Oh toi qui ne veux plus toucher les gens, les embrasser ou les cotoyer par peur pour ta santé. Ca y est ton rêve est réalisé! Le coronavirus te donne enfin le droit de ne plus avoir de contact avec toutes ces personnes que tu cotoies tous les jours mais que tu critiques une fois rentré chez toi! Oui, nous, braves gens, nous avons peur ou commencons à sentir ce stress en voyant le reste du monde se jeter sur du PQ, du riz ou du gel super puissant pour te laver les mains! BFM, CNEWS ou les JT ne sont pas la pour t’aider !

Alors plusieurs choix s’offrent à toi.
Tu choisis de rester enfermé et de ne plus vivre durant des semaines.
Tu continues à vivre ta vie car le virus tu le f**k.
Tu fais un peu plus attention à ton hygiène et tu pointes le bout de ton nez dehors de temps en temps.

Pour le premier cas, tu es parano mais tu as toujours révé d’une vie de survivor.
Pour le second cas, soit tu es inconscient ou sinon tu sais que ton hygiène de vie ne rentrera pas dans le quota de mort.
Pour le dernier, nous pensons que ca ne fera pas de mal!

Les cas qui nous font le plus « rire » sont les paranos: Je prends 110kg de riz (avec des gens de chirurgie) pour 3 personnes, du PQ pour 24 semaines et un camion citerne de gel hydro-alcoolique! Car ce sont eux, qui les premiers se baladent toute une journée dans les galeries marchandes, ouvrent les portes, prennent l’ascenceur en pressant le bouton 1 (alors qu’ils sont au 0) puis touchent tous les produits de « leur rêve » sans jamais se laver les mains pour enfin s’enfiller un gros burger de chez macdo avec leur sales pattes dégueulassent! Ensuite ils vont aux chiottes, ne laissent pas tomber une goute d’eau sur leurs mains et ressortent des toilettes qu’ils auront pris soin de rebaptiser. Ils finissent ensuite leur journée avec un gros paquet de gateaux qu’ils mangent en se léchant le bout des doigts pour ne pas perdre un morceau de sucre qui aurait pu être déposé au bout de leurs ongles !

Cette histoire aura au moins eu le mérite de rappeler les régles basiques d’hygiène que beaucoup ont mais que d’autres ne respectent pas.
« Mange avec les mains propres », « merci de ne pas nous tousser sur la gueule quand tu as la grippe ou la gastro » et lave toi les mains en sortant des chiottes car les miennes sont propres et je n’ai pas envie d’avoir un reste de merde ou de pisse sur la poignée que je touche lorsque je passe après toi !

Dans tous les cas nous disons merci à cette maladie, et désolé pour les familles endeuillées la notre le sera peut être un jour! Ce virus a et aura eu le mérite de ralentir notre civilisation pour respirer un air un peu moins pollué mais également pour que les gens essaient d’être moins déguelasses. Maintenant il ne vous reste plus qu’à penser à jeter vos déchets dans les poubelles et dire merci aux personnes qui nettoient pour que nos rues et nos batiments restent propres! Car sans eux, notre « société » est morte !

Hé toi ! Ta cannette de bière et ton paquet de chips, c’est dans la poubelle qu’on les met!
Pense aussi à ceux qui crevent de faim et qui créveront la dalle alors que tu auras 2 mois de stock chez toi quand cette histoire sera finie depuis 4 mois!
Nous comprenons maintenant les chaines d’info qui apprennent à leurs téléspectateurs comment se laver les mains. Si tu ne sais pas penser aux autres, à prendre soin des autres, alors tu es un « porc » (désolé pour cet animal, il ne mérite pas la comparaison avec les êtres humains)

Pour le moment seul 3,7% des personnes contaminées ne resisteront pas! Si tu as plus de 60 ans fais attention! C’est là ou c’est plus grave que la grippe !

« Société » … quand tu nous tiens … ou pas …

 


Exposition sculptures de Daniele Bragoni et peintures de Stefano Console

L’exposition « L’incontro », c’est la rencontre entre un sculpteur Daniele Bragoni et un peintre Stefano Console.
Tous deux d’origine italienne, leur parcours est très différent.
C’est dans l’espace d’exposition du H2o de Differdange, qu’ils vous proposent de rencontrer leurs oeuvres. Les ondes de Daniele Bragoni se déploient dans l’espace et vous emmènent dans une découverte où le fil conducteur est l’élégance.
De nouvelles oeuvres montrent l’évolution et la symbiose entre l’onde et la géométrie. C’est un parcours de 2015 à ce jour que le sculpteur vous propose. Accrochées aux cimaises ce sont les peintures et dessins de Stefano Console.
Si l’apparence première semble classique, les messages dissimulés par des détails vous transportent dans un univers étrange où s’allient réflexions et questionnements.
Les deux artistes seront présents lors du vernissage, ainsi que les samedis et dimanches présence de Daniele Bragoni.
Vernissage le 5 mars à 19h30. Ouvert du mercredi au dimanche de 15h à 19h.
Adresse : Espace H2o, Rue Rattem. Oberkorn (Differdange)

Théâtre: Girls & boys





Girls & Boys

Le 6, 7, 9 & 10 Mars 2020

D’après Dennis Kelly 
A partir de 20H30 Public: + de 14 ans
Tarif: 8€

Infos et réservations
https://theatre-luxembourg.com/spectacles/
+352 691 75 02 24
+352 661 75 17 75

Une femme raconte son histoire. Rencontre amoureuse truculente dans une file d’attente EasyJet, carrière prometteuse dans l’industrie du cinéma, arrivée des enfants — jusqu’au basculement de l’idylle. Cette comédie dramatique explore les ressorts enfouis de la masculinité, des relations amoureuses, de la peur et de la folie.

Avec
Clémence Joseph-Edmond

Mise en scène
Hervé Bellini & Clémence Joseph-Edmond

Création lumière
Benoit Gautron

LabO Théâtre
61 avenue d’Oberkorn
Differdange