Le parfum du bonheur est plus fort sous la pluie





Après ses deux premiers succès « Le Premier jour du reste de ma vie » et « Tu comprendras quand tu seras plus grande », la bloggeuse Virginie Grimaldi nous revient avec « Le parfum du bonheur est plus fort sous la pluie »….  Ma qué c’est beau ! … Je me pose une question existentielle (ou pas ! ), est-ce que Virginie Grimaldi est atteinte de la pathologie du cinéma français ? Vous savez ces titres d’une longueur infinie très typique du cinéma d’auteur en France où Mélanie Laurent joue souvent ! « Je vais bien, ne t’en fais pas », « De battre mon cœur s’est arrêté » et évidemment « Le Premier jour du reste de TA vie » là c’est presque un plagiat ! Restons calme ! Je ne vais pas faire une étude sur les titres dans la littérature contemporaine française! Mais j’avais envie de le souligner avant de ne dire que du bien de ce roman !  🙂

Pauline, la trentaine bien passée, attend son mari Ben  dans leur restaurant préféré pour leur anniversaire de mariage. Malheureusement, Ben ne se présentera jamais car il l’a quitté il y a quelques mois. Pauline n’arrive pas à remonter la pente depuis cette phrase « Je ne t’aime plus », alors que faire quand  le monde que vous vous étiez construit à deux puis à trois s’effondre. Est-ce que Ben l’a trompé ? ou s’est-il lassé de leur histoire comme on se lasse d’une paire de basket ? Ce sont ses questions que se pose Pauline tout le long de l’histoire et surtout ce Pourquoi omniprésent durant toute son acceptation. Le réconfort dont elle a besoin durant cette épreuve, elle le trouvera chez ses proches qu’elle avait mis de côté depuis une dizaine d’année et chez son psy. Mais Pauline est entêtée et elle veut récupérer son homme. Pour ranimer la flamme,  elle décide de lui écrire une lettre chaque jour pour lui rappeler les beaux moments de leur histoire, pour lui prouver que ça vaut le coup de continuer et surtout pour préserver leur fils, Jules. Mais comme dans toutes les histoires de famille, il y a des secrets et ces secrets font souvent mal … .

Le thème principal de ce livre c’est l’absence. Comment vivre avec cette absence et cet absent. Comment se reconstruire malgré tout et surtout avancer pour ne pas plonger. Pauline fait cette malheureuse expérience mais ça lui permet de rouvrir des cicatrices vives de son histoire ,de se soigner et de faire son deuil. Puis « Le parfum du bonheur est plus fort sous la pluie » c’est aussi une belle histoire générationnelle, de famille et de mères.

Pour ma part, j’ai été « grimaldisée » totalement ! C’est étrange j’avais hâte de le commencer car une amie m’en avait beaucoup parlé mais je n’avais pas envie que le livre se finisse car Pauline est attachante.  Ce texte est bouleversant, nostalgique, mélancolique et puissant. Mais il y aussi des passages drôle et comique. En somme, on ne s’ennuie jamais.

Alors pour finir cet été, avec un joli parfum de bonheur et de pluie, je vous le conseille !

A vous de voir !