Merci l’Europe !





Aujourd’hui c’était le grand jour. Mes premiers pas, oui, mes premiers pas sur une scène. Deux mois de découverte, de partage, de rire, d’émotions avec des personnes des quatre coins du monde. Deux mois de travail à se battre pour construire un message, une vision et pourquoi pas : faire changer les mentalités. Lors de ce spectacle peut-être qu’une ou deux personnes commenceront à réfléchir, à changer de vision mais qui sait… Peut-être beaucoup plus !

Dans cet article je voulais simplement vous faire partager ma vision de plus en plus virulente envers beaucoup de pays de l’Europe. Le spectacle dont je vous ai parlé (juste quelques phrases avant) est  Tous/All Migrants. A ce jour personne ne sait vraiment ce que donnera ce spectacle mais ce qui est certain c’est que l’expérience vécue par chacun restera sans doute gravée en grand ou en petit dans la tête de tous les participants/acteurs. Mais aujourd’hui le sujet de cette pièce fut plus que jamais ancré dans la réalité.

Première répétition dans un théâtre à Athus dans ce beau pays qu’est la Belgique, Bastion de l’Europe ! Là où les « grands noms » se parlent et prennent les grandes décisions que nous subissons tous !  Nous aimons les Belges, nous aimons les Français, nous aimons les Luxembourgeois, nous aimons les Allemands, nous aimons le Monde. Les réfugiés, expatriés, les « migrants » avec qui nous avons travaillé aiment les Belges, les Français, les Luxembourgeois, les Allemands et le Monde.

Ce sentiment n’est pas réciproque. Du moins, pas réciproque au sommet de cette pyramide que l’on nous impose et qui impose notre mode de vie.

Le théâtre où nous allons nous produire pour la première fois se situe à Athus à 800 mètres de la frontière Luxembourgeoise. Nous étions tous là pour finaliser notre spectacle. TOUS !

Mais tu n’étais pas là !  Toi qui a quitté ton pays pour vivre un avenir meilleur. Tu es resté au Luxembourg car le vieux continent, fier de ses belles étoiles érigées sur son drapeau, à décider de te laisser enchainé dans le pays qui t’accueille. Cette Europe t’interdit de te déplacer, de découvrir un morceau de terre qui ne veux pas de toi !

On te vend nos armes, on détruit ton pays natal, on te force à te déraciner, on gagne des milliards d’euros ou de dollars sur le dos des morts de ton pays qui t’a vu naître. Si tu n’as pas de chance tu es jeté à la mer et avec un peu plus de chance: tu arrives chez nous. Tu y resteras enchainé tel un animal sauvage en attendant d’avoir tes papiers: si tu le mérites, si tu es sage ! Sinon tu subiras la mort en étant renvoyé chez toi.

Alors voilà … On a du savon d’Alep, des épices du Maghreb ainsi que du cacao, du café, des vêtements et bien d’autres choses venant d’Afrique et d’ailleurs dans nos rayons. On a aussi des minerais rares dans nos appareils numériques qui viennent de chez toi mais on ne veut pas de toi ! Oui TOI, qui nous nourrit, qui nous permet d’améliorer notre « niveau » et « qualité » de vie.

Aujourd’hui la Belgique et l’Europe ont décidé de nous empêcher de te voir et de partager un petit moment de plaisir avec toi. Ils t’empêcheront aussi de te produire pour la première fois avec nous la semaine prochaine. Nous serons à 800 mètres du Luxembourg. Avec un peu de chance tu nous entendras qui sait …

Gouvernement européen, gouvernements de pays intolérants et profiteurs ou devrais-je dire bande de gamins incultes, intolérants, égoïstes, profiteurs, vous me faites gerber. Littéralement.