Mon midi, mon minuit





Après « Les derniers jours de Rabbit Hayes » Anna McPartlin nous revient avec « Mon Midi mon minuit » où nous suivons l’histoire de la jeune irlandaise Emma.

Emma est follement amoureuse de l’homme de sa vie John, elle adore son boulot de prof et elle a des potes géniaux ! Waouh … je vous vois déjà faire la grimace devant votre écran, vous êtes en train de vous dire «  non mais elle est sérieuse, elle va nous parler d’un livre où tout le monde est heureux !??? » No stress, ce n’est pas du développement personnel et comme tout le monde le sait, le calme n’est présent que quelques pages dans un roman et la tempête, elle, elle est là pour les 200 pages qui suivent !

Emma va perdre toute sa raison d’exister en une nuit ! John va mourir dans un accident tragique après une fête chez leurs amis …

Alors que faire quand le monde tombe ? Comment se relever et réapprendre à vivre avec un vide ?

C’est tout le cœur de ce roman ! Mais loin du pathos et du drama cliché, Anna McPartlin rehausse cette histoire tragique avec des tons humoristiques et burlesques pouvant faire penser à des comédies « So British ». Parce que c’est clair, ok la vie ne te fait pas de cadeaux mais il ne faut pas s’apitoyer sur son sort !

Plus qu’un livre sur le thème du deuil c’est surtout un roman sur l’amitié et la vie !

Un joli roman 🙂