OKAMI





Bon je dois bien l’avouer, je ne suis pas ce qu’on pourrait appeler une experte en jeux vidéos.  J’ai mes connaissances mais de là à parler de techniques ou des bugs qui énervent tous les informaticiens … non vous ne découvrirez pas ce genre de précision dans mon article ! Je suis désolée pour tout ceux et celles qui s’attendaient à un article qui traite en profondeur d’un jeu … Bref, je vais rester dans le côté « naif » et je vais plus parler de mon ressenti.

Aujourd’hui, je vous parle du jeu « Okami HD » sortie sur PS4, XONE et PC en décembre dernier. Oui, je sais il est sorti sur PS2, WII et PS3, bon je vous l’avoue … personnellement je ne le connaissais pas et j’ignorai tout ça ( donc ne soit pas honteux petit geek en herbe  si t’es pas au courant ! )

J’adore le graphisme, les estampes japonaises, Hiroshige et Hokusai…. alors c’est logique que des connaissances m’ont dite  » Clémence , ce jeu est pour toi !  » N’ayant pas de PS4 ni de XONE, je me suis dirigée vers la version PC. Premier contact, l’histoire ! 

Il y a plus d’un siècle,  un loup blanc nommé Shiranui a aidé un guerrier prénommait Izanagi à mettre fin à une terrible malédiction. Celle  du dragon à huit têtes !  Shiranui y perd la vie mais devient un héros et, lui et Izanagi furent tous deux vénérés par les villageois depuis ce jour. 100 ans plus tard, quelqu’un ( beh oui je vais pas t’apporter la soluce directe ! ) brise le sceau de la cave, libérant la colère du dragon.
Face aux ténèbres qui envahissent le Nipon, Sakuya l’Esprit des Forêts se met a prier pour ressusciter la déesse du soleil, Amaterasu, surnommé jadis Shiranui par les humains. Aidé par un esprit très très bavard « Issun l’artiste errant »  Amaterassu parcourt à nouveau le Nippon pour y apporter sa lumière divine.

T’as rien compris ? … Tsss eh oui c’est un jeu qui parle de légende, de l’amour des grands espaces dans un monde ouvert à la Zelda ! Désolée pas de Call of ou de Wolfenstein cette fois-ci, je vais vous parler de poésie ! Si tu aimes la culture japonaise, les contes et leurs mythologies, Okami va répondre à tes attentes ! Ici, pas de gros fusils, de bombes ou de grenades, la seule arme présente c’est un pinceau ! Oui t’as bien lu ! Un pinceau ! Avec lequel tu peux te défendre, peindre des étoiles et fracasser des pierres ! Attends tu n’as pas encore compris ? Quand je te parle de poésie, je veux surtout te parler d’art pictural! En fait, quand tu joues à Okami, tu participes à une oeuvre d’art. Toute la luminosité des estampes japonaise la légereté du trait … mais pas que il y a aussi cette rugosité !  Voilà Okami c’est ça, une évasion, une valse de couleurs, un souffle de beauté !

En un mot …  un chef d’oeuvre du jeu vidéo ! Mais avec un public plutôt restreint ….

T’aimes Myazaki ? Hiroshige ? Hokusai ? Le Japon ?  La nature ? Dessiner ? Et la calligraphie ?  Ne passe pas à côté !

Alors désolée, mais moi perso , Shiranui m’attend, je vais explorer toutes les palettes de couleurs et vous laissez peut être avec l’envie de nous rejoindre !

Allez à plouch 😉